Gestion des EPI


Selon les directives européennes, les EPI (Equipements de Protection Individuelle) désignent « tout dispositif ou moyen destiné à être porté ou tenu par une personne en vue de la protéger contre un ou plusieurs risques susceptibles de menacer sa santé ainsi que sa sécurité ».

Le moniteur d'escalade ou de canyon utilise et met à disposition des EPI dans ses actes d'enseignement. Aussi est-il tenu par la loi de s'assurer du suivi et du bon état de ce matériel, par des contrôles de routine ou un contrôle complet (1 fois par an), vérifications qui doivent conduire éventuellement à la maintenance voire à la mise au rebut de l'équipement.

Ces vérifications doivent être faites aussi bien pour le matériel personnel que pour le matériel collectif, ou même celui d'une structure type club, lorsqu'il est utilisé.

Pour le suivi, il faut conserver:

- La facture du matériel (pour la date d'achat notamment)

- La notice associée, qui détermine notamment les conditions et durées de stockage et d'utilisation, mais aussi certaines circonstances impliquant une mise au rebut immédiate.

- Une fiche de suivi qui peut être consignée dans un carnet à remplir régulièrement et qui implique le marquage du matériel pour pouvoir distinguer plusieurs éléments de même modèle. Attention, le marquage choisi ne doit pas modifier le matériel !

Plus de détails sur la gestion de ces EPI sont disponibles sur la page dédiée éditée par la FFME.

Vous pouvez également utiliser le modèle de fiche de suivi téléchargeable ici.

Enfin notez que le suivi des EPI fait régulièrement l'objet de contrôles de la part des DDJS, notamment au départ des sites d'activités (contrôle du marquage des équipements,de leur état, et de la tenue d'un carnet EPI).